Combien coûte l’infogérance informatique ?


Le coût ou le prix d’une infogérance ou d’un contrat d’infogérance

Il dépend :

  • du périmètre d’intervention,
  • de la composition de l’infrastructure matérielle (et logicielle) serveurs et postes,
  • de l’état des lieux du réseau (connexion internet, accès à distance),
  • de la messagerie (nombre de boîtes aux lettres, spécificités),
  • du niveau de service : forfaitaire, illimité ou à facturation crédit temps. Délai d’intervention. A distance ou sur site.
  • De la durée de l’engagement.

Dans la grande majorité des cas, le prix d’une infogérance varie de 20 à 30€ HT/mois/poste. Il est intéressant d’y souscrire à partir de 6 ou 7 postes. Cependant, il n’existe pas de règles exactes, chaque société a des besoins et des pratiques différentes.

LE PERIMETRE D’INTERVENTION

Le premier élément à prendre en compte est le champ/périmètre d’intervention. Assurez-vous que le prestataire dispose de toutes les compétences techniques pour répondre à la composition de votre architecture informatique. Les certifications pour certains applicatifs peuvent par exemple vous assurer d’avoir la réponse immédiate à vos problématiques lorsque vous contacterez le support utilisateur, ou voir plus, de permettre la transformation digitale de votre entreprise. Ces certifications sont souvent révélatrices de la fiabilité et du niveau d’expertise du prestataire.
Exemple : si votre logiciel métier est ou peut être installé sur un serveur hébergé dans le cloud (type Microsoft Azure), vous devrez vous engager avec un prestataire qui possède le savoir-faire dans cette technologie. Sans cela, vous serez contraint de conserver votre serveur physique sur votre site, avec son lot d’avantages et d’inconvénients. Vous serez notamment privé de la forte valeur ajoutée, de la flexibilité et de la très haute disponibilité. Si vous êtes déjà sur un serveur hébergé et que votre futur prestataire ne maîtrise pas cette technologie, vous serez forcé de prendre attache avec un second prestataire pour l’infogérance sur serveur externalisé qui héberge vos logiciels métiers et autres.
Il n’est donc pas nécessaire d’engager un audit de l’existant si le prestataire potentiel ne peut honorer l’intégralité de votre demande.

LA COMPOSITION DE L’INFRASTRUCTURE LOGICIELLE (ET MATERIELLE)

Une fois le périmètre d’accompagnement actuel évalué, examinons la composition de l’infrastructure. Combien de postes ? Combien de serveurs ? sur site, hébergés ? Et le tout réparti sur combien de sites géographiques ?
Vous l’aurez compris, le prix de votre infogérance dépend de votre infrastructure. Plus le nombre de terminaux est élevé, plus le prix de l’infogérance sera bas au prorata. Il faut aussi prendre en compte la répartition de l’infrastructure de la société ? Si l’intégralité de celle-ci est domiciliée sur un seul site géographique, à une seule adresse, cela rend la gestion du parc informatique plus facile. Par contre, si c’est le cas inverse, que l’entreprise se décompose sur plusieurs sites, ce qui est souvent le cas, par exemple avec plusieurs agences commerciales ou avec du multisite, dépôt du stock, agence de vente, local pour l’administratif… ou encore l’exemple parfait des collectivités, Hôtel de ville, mairie annexe, Police Municipale, service technique, école…

ETAT DES LIEUX DU RESEAU INFORMATIQUE

Le réseau représente une partie importante du bon fonctionnement du parc informatique. Quand on parle de réseau, on parle de switchs, routeurs, câbles, arrivées internet etc…
Peu importe la qualité des serveurs et des postes de travail, si le réseau n’a pas cette qualité, votre informatique dysfonctionnera.
De plus, il peut arriver que la fibre soit nécessaire pour pouvoir exploiter et propulser vos données dans le cloud. Une arrivée fibre démarre généralement au alentours de 30€/mois mais peut être beaucoup plus cher si elle est dédiée, c’est-à-dire que l’opérateur tire une fibre seulement pour vos bureaux.
Il est possible que vos collaborateurs aient le besoin d’avoir accès au ressources présentes dans vos bureau (serveurs, stockage…) depuis l’extérieur, de manière entièrement sécurisé. Ainsi, un tunnel chiffré appelé VPN peut être mis en place entre les ordinateurs distants et vos locaux.

MESSAGERIE (NOMBRE DE BOITES MAILS ET SPECIFICITES)

La boîte mail, c’est deux éléments essentiels de votre société :
• Le premier élément est sa raison d’être, elle a pour but la communication entre les collaborateurs, clients, prestataires, fournisseurs et prescripteurs. C’est le carrefour des échanges/C’est la pierre angulaire des échanges,

• Le deuxième élément, souvent insoupçonné, est que votre boîte mail est la porte d’entrée privilégiée des attaques informatiques. Inutile de vous rappeler que ces attaques prennent chaque jour un peu plus d’importance au point d’en devenir un sujet crucial pour les entreprises, quel que soit leur taille et leur activité.

Autrement dit, votre solution de messagerie doit être optimisée pour la performance et la sécurité.
Voici les différentes tâches à réaliser par votre prestataire informatique avec une forte affluence sur le prix en fonction des réalisations ou non :
• Accompagnement dans l’acquisition des noms de domaines,
• Installation d’une surcouche de sécurité (transparente pour l’utilisateur) qui détecte les menaces (malware, phishing, spear-phishing) via un moteur basé de l’intelligence artificielle.
• Paramétrage très fin/optimisation. Son niveau de performance et de sécurité en dépend *lien test mail.
• Formation des utilisateurs à l’hygiène informatique,
• Mise en place d’une sauvegarde de qualité des emails.

Le client peut aussi exprimer une demande d’installation et de maintenance d’un réseau de communication de mail fermé et siloté.

L’ASSISTANCE

Au-delà des compétences et du prix, ce qui est important aujourd’hui réside dans la qualité du service rendu et de la satisfaction client.
Dans un premier temps, soyez vigilant sur le type d’accompagnement. Si vous souhaitez bénéficier de conseils et d’accompagnement à l’évolution de votre système d’information, il est préférable de s’orienter vers un prestataire, compétent et disponible. Si vous souhaitez être dépanné rapidement en cas d’incident et garantir la disponibilité de votre système d’information en toutes circonstances, privilégiez un prestataire informatique ayant une bonne couverture de votre zone géographique.
L’autre composante importante de la qualité de service qui va être assurée par votre prestataire porte sur les délais d’intervention (ou GTI)
Pour chaque prestataire consulté, vérifiez quels sont ses engagements concernant la prise en charge des incidents et ses délais d’interventions sur son site en cas de panne bloquante, sur un poste ou sur un serveur. Plus le délais sera court et plus le prix de l’infogérance sera élevé.
Quelques questions à poser avant de signer et non des moindres.
• Est-ce que les interventions sur site sont comprises dans l’infogérance ou sont-elles soumises à facturation ?
• L’assistance est-elle illimitée ? Forfaitaire ? Ou en crédit temps ?
Vous l’aurez compris, infogérance pas chère signifie interventions sur site soumises à facturation. Et attention cela peut coûter cher.

LA DUREE DE L’ENGAGEMENT

Une fois toute cette prise d’information acquise/ évaluée, vérifiez la date de fin du contrat ainsi que les conditions de résiliation et de préavis inclus(s) dans votre contrat. Ces conditions seront déterminantes dans la possibilité ou non de changer de prestataire. C’est-à-dire qu’un client engagé pour 36 mois, aura des mensualités moindres et plus intéressantes, toutefois il aura les contraintes du contrat et donc plus de difficultés à mettre fin au crédit de manière anticipée. Les durées de mensualités de prêt apportent une certaine sécurité financière à la société, ceci leur permettant de réinvestir dans d’autres prêts plus conséquents.

Commentaires

Call Now Button